Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Lao Thai. J’ai aimé, je n’aimerai plus

C’est la deuxième ou troisième fois que je me dis la même chose. Je crois que je vais arrêter de conseiller le Lao Thai. J’hésitais toujours entre la Lao Thai et le Lao Viet (voir article que je regrette aujourd’hui…), mais plus maintenant. Bien que les desserts du Lao Thai restent bons, le reste ne justifie pas qu’on y aille.

Admettons. C’était peut-être un mauvais jour mais ça fait 2 ou 3 mauvais jours de suite…

Nous sommes arrivées à 19h45. Quelques tables déjà occupées. Le restaurant n’est ni plein, ni vide. Aucune justification pour les plats froids, qui donnent l’impression d’être les restes de midi pas assez réchauffés.

Le service, qui pourtant ne brille pas souvent par son amabilité dans le 13ème, carrément exécrable. Les 2 serveurs donnent l’impression qu’on les emmerde. L’un soupire d’agacement quand je commande un plat supplémentaire, sans parler de quand je demande de l’eau chaude dans la théière. À 22h45, nous étions les derniers et c’est à peine si on ne nous vire pas.

Lao Thai. J’ai aimé, je n’aimerai plus

La soupe de poisson au lait de coco, avec vermicelles. Manque de peps mais pas mauvais en soi. Mais très très tiède.

Lao Thai. J’ai aimé, je n’aimerai plus

Saucisse laotienne. Bof. Très très tiède aussi.

Lao Thai. J’ai aimé, je n’aimerai plus

Cailles frites. Au moins, c’était chaud et croustillant, ce qui semble être un minimum.

Lao Thai. J’ai aimé, je n’aimerai plus

Som tam, la salade de papaye. C’était peut-être encore ce qu’il y avait de meilleur car un peu relevé. Mais la couenne de porc devait être rance (ça rancit vite, c’est vrai): la “vinaigrette” dans laquelle elle avait un peu trempée avait un arrière goût désagréable, de vieux gras.

Je n’ai même pas pris des photos de ce que nous avions commandé par ailleurs: le nem thadeua, froid et un peu “mouillé” comme du riz trop cuit ou vieux (d’ailleurs dans l’article d’avant, je vois que je dis la même chose). Les deux desserts, riz gluant au lait de coco et durian, et riz gluant au lait de coco, taro et dattes, que malheureusement j’ai vu la dame au comptoir transvaser d’un récipient en plastique dans des coupelles en verre et réchauffer au micro-onde. Ça a dû m’influencer à trouver cela moins bon que d’habitude ou alors, c’était réellement, moins bon qu’avant.

Je n’en sais rien…mais globalement, c’était une des expériences les plus désagréables que j’ai pu faire au restaurant ces derniers temps. Surtout que j’y emmenais une amie cuisinière qui était en visite à Paris, après lui avoir vanté les mérites du lieu. Très énervée, je suis.

 

Lao Thai
128 rue de Tolbiac
75013 Paris
01 44 24 28 10