IMG00034-20101027-2214

Ne buvant pas de café, je ne sais pas si Nespresso est bon ou pas. Toujours est-il qu’il a cartonné. Voici maintenant la version thé, découverte hier soir au Salon du Chocolat. On se demande un peu pourquoi en plein milieu du Salon du Chocolat trône un immense stand, très réussi d’ailleurs, d’une machine à thé, mais pourquoi pas? Après tout c’est un salon, je présume qu’il suffit de payer son stand pour y exposer ce qu’on veut, à condition (du moins on l’espère) qu’il y ait un rapport plus ou moins proche avec le chocolat. Or, Nestlé a indéniablement un rapport très proche avec le chocolat.

 

 

 

 

 

IMG00045-20101027-2222Et finalement j’ai passé plus de temps à ce stand qu’à tous les autres réunis. Il faut dire aussi que je suis mal placée pour parler du Salon du Chocolat puisque je ne suis pas fan de chocolat. Mais je bois beaucoup de thé. Japonais, Chinois, Vietnamien, “Anglais”…Alors cette machine a suscité ma curiosité.

 

25 variétés dans des capsules individuelles, allant du English Breakfast au Sencha Zhejiang, passant par des “non-thés” comme le Rooibos et les tisanes.

 

 

 

 

 

IMG00057-20101028-0859

Après avoir sérieusement pris la tête à un commercial, qui a passé la main à un collègue plus renseigné, qui a passé la main à un autre collègue encore plus renseigné, j’ai goûté à plusieurs thés: Oolong Fujiang, Perle de Pai Mu Tan, Sencha Shizuoka, Sencha Zhejiang. Pour l’instant, ils font une offre de lancement, avec la machine et les capsules plus deux tasses à 89€. Le vendeur a dit qu’ils n’avaient pas l’intention dans un avenir proche de commercialiser chez Darty & Co, que la machine et les capsules seraient uniquement disponibles sur Internet.

 

 

 

 

 

 

IMG00058-20101028-0900“Pour la première fois, l’art de la sélection des meilleurs thés du monde se combine à l’expertise d’une parfaite infusion pour chaque thé au degré et à la seconde près”.

 

Là, ils exagèrent un peu. Les meilleurs thés? Non. Des thés meilleurs qu’en sachets, ça oui. A 0.35€ la capsule contre 0,12€ pour un sachet prix moyen, c’est normal. Et au lieu de la poudre de thé, celle qui est tombée après que l’on ait filtré les feuilles qu’on recueille, qui, traditionnellement compose un sachet, là, dans les capsules ce sont des feuilles dites “entières” (suis un peu sceptique là-dessus, voir plus bas). C’est beaucoup mieux.

 

 

 

 

IMG00051-20101028-0845Pour ce qui est de la “parfaite infusion”, les commerciaux vous expliquent que la machine est dotée d’un système de reconnaissance de capsule qui lui permet d’offrir la meilleure infusion à la meilleure intensité. Il y a deux boutons, l’un qui permet d’adapter “l’intensité” du thé, l’autre qui vous donne automatiquement le thé idéal.

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG00054-20101028-0846Une fois rentrée à la maison, j’ai explosé une capsule pour voir. En fait, il s’agit d’un système de trous. Dans la photo, c’est le thé blanc Perle de Pai Mu Tan. Deux trous sont “bouchés”. Cela veut dire que l’eau passe dans les 8 trous restants. Je présume que chaque thé a un nombre de trous, ce qui doit régler le débit de l’eau ou la quantité d’eau qui passe dans chaque capsule.

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG00037-20101027-2214Le système semble fonctionner essentiellement par le réglage du débit d’eau. Or, ce n’est pas du café. Le thé est beaucoup plus sensible à la température de l’eau. La meilleure qualité de thé vert japonais, le Gyokuro (perles de rosée) s’infuse à 67°C.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG00036-20101027-2214Le Sencha, suivant sa qualité et la personne qui fait le thé, s’infuse à 70°-80° maximum. Le Genmaicha(photo de celui proposé chez Nestlé) peut aller jusqu’à 100°C parce que c’est du thé bas de gamme et c’est bien pour cela qu’on lui “rajoute” le parfum de riz grillé (je précise en passant que le Genmaicha de qualité ne contient que du riz grillé entier et non en “popcorn” comme ici. Après, c’est une question de goût.)

 

 

 

 

 

 

 

IMG00044-20101027-2222Cette histoire de température n’est pas très compliquée en soi. Plus le thé est fragile et délicat, plus la température est basse. Plus on veut du parfum, plus on baisse la température. Plus on veut du tannin, plus on monte la température. Les thés blancs et verts chinois peuvent même s’infuser à l’eau froide et on obtient une boisson très subtile, délicate et parfumée.

 

 

Quant à l’histoire des 1 ou 2 minutes d’infusion, ce n’est pas une règle. D’abord, le concept d’infuser le thé est essentiellement un concept anglais. Les thés chinois bleus, rouges et noirs, ne s’infusent pas vraiment (du moins pas comme on imagine une infusion): on jette le premier passage de l’eau, puis à partir du deuxième ou troisième passage selon le thé et le choix de chacun, on boit le liquide plus ou moins rapidement après le versement de l’eau. On peut également l’infuser, c’est à dire le laisser s’ouvrir. C’est une question de goût personnel. Ce sont les Anglais qui ont adopté un système d’infusion “intense” car avec l’ajout de lait et de sucre, il leur faut un thé très fort.

 

IMG00040-20101027-2215

Personnellement, je n’aime pas beaucoup le tannin. Je préfère déguster le parfum du thé. Non pas l’ajout de parfum (genre caramel ou fruits rouges), mais le parfum du thé lui-même dont il y a autant sinon plus de variétés que de parfums de vins. Alors je fais mon thé à une température relativement basse (80°c) pour les thés Oolong par exemple. La température du Oolong avec la machine Nestlé était beaucoup trop élevée pour moi. Apparemment cela ne se règle pas.

 

A chaque fois que j’ai posé la question sur le tannin, les vendeurs avaient l’air perdu. Ils m’ont tous parlé d’intensité. Je ne sais pas ce qu’est l’intensité du thé, pour moi cela n’existe pas. Le vendeur le plus “calé” l’a expliqué ainsi: “c’est une question d’intensité, de force. Si vous laissez infuser plus longtemps, vous aurez un thé plus intense”. Ce qui est très anglais. Mais comme ce sont les Anglais qui ont rajouté du lait et du sucre, alors le parfum du thé… Et lorsque j’ai posé la question du tannin, il m’a expliqué que la machine est programmée pour extraire tout le tannin du thé, toutes ses saveurs.

 

Mais non ! Tannin n’est pas égal à saveur. Tannin est tannin. Ce n’est pas précisément de l’amertume même si cela y ressemble parfois. Tout le monde en France comprend le tannin du vin. Un vin qui est trop chargé en tannin n’est pas bon ! Alors pourquoi une telle incompréhension du tannin du thé?

 

IMG00058-20101028-0900Et ce n’est pas compliqué: plus l’eau est chaude, plus elle extrait ce qui est en surface, c’est à dire le tannin. Plus l’eau est de basse température, on “infuse” et on la laisse extraire le parfum sans le tannin, car les feuilles doivent s’ouvrir. Si on laisse “infuser” à une température élevée, on obtient un thé de couleur de plus en plus foncée, avec beaucoup de tannin et d’amertume, mais sans parfum. C’est probablement ce que le vendeur appelle “l’intensité”. Et la machine est faite pour l’Occidental (c’est normal, c’est commercialisé en France) qui croit que le thé doit être de couleur brune ou verte. Pas jaune ni doré ni pâle ni gris. Mais pour moi, leur thé blanc Pai Mu Tan de couleur marron clair était trop foncée, car faite avec une eau beaucoup trop chaude.

 

Autre problème de ces capsules: tout simplement un problème de place. Bien que le vendeur m’ait assuré qu’il y a assez de place dans ces capsules pour que les feuilles s’ouvrent, ce n’est pas possible par exemple avec le Oolong, dont les feuilles sont enroulées, s’ouvrent complètement au bout du 3ème ou 5ème passage d’eau – là où le thé est meilleur, dans l’équilibre entre le parfum, les saveurs et le tannin, car justement les feuilles sont ouvertes.

 

10 2010 059

Exemple: voici mon Tieguanyin, à gauche la feuille à l’état sec et enroulé (avant l’eau chaude), à droite, la feuille complètement ouverte après épanouissement des saveurs et parfums dans l’eau. Ce n’est pas du Oolong, mais le principe est le même. Remarquez la différence de volume. Ce n’est pas le même thé que dans la capsule, mais où y aurait-il la place pour que de telles feuilles s’épanouissent dans un si petit espace?

 

D’où également un autre problème: avec seulement un passage d’eau et on jette la capsule, on jette le thé avant qu’il ait atteint le meilleur de lui-même. Le vendeur me dit que non, l’appareil s’adapte avec un débit d’eau moindre. Mais le problème n’est pas là. Du moins, c’est ce qui me semble…

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG00055-20101028-0847

Pour ce qui est des feuilles entières, voici le thé blanc de la capsule…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 2010 064

…et voici mon thé blanc “Aiguilles d’argent” acheté à Hong Kong. Bien sûr, même parmi les thés blancs, celui-ci est parmi les meilleurs, ou du moins les plus chers. Mais on voit bien la différence entre celui de la capsule dit “feuilles entières” alors qu’il a l’air assez émietté, et le mien, où on distingue bien les feuilles entières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG00042-20101027-2216Le Oolong est un type de thé et non le nom d’un thé. C’est un peu léger d’appeler un thé “Oolong Fujian” puisque Fujian est la principale région productrice de thé en Chine et qu’il y a une variété vraiment infinie de Oolong.

De même que Sencha Shizuoka. Sencha est le thé vert de base japonais. Shizuoka est LA région productrice de thé au Japon. Autant dire que ce nom ne veut rien dire. Exactement comme si on disait “Vin rouge de Bordeaux” sans aucune autre précision.

 

 

 

 

 

 

IMG00043-20101027-2217Quant au Sencha Zhejiang, une curiosité, il s’agit apparemment d’un thé vert chinois mais fait à la méthode japonaise. Ce qui, je présume, explique son nom bilingue.

 

En conclusion: cette machine s’adresse à ceux qui veulent un thé un peu meilleur qu’en sachet mais qui ne sont ni très exigeants ni très connaisseurs. Elle permet d’obtenir un thé ni bon ni mauvais, meilleur que ce à quoi on peut s’attendre mais loin d’être délicieux. Est ce que c’est plus facile que de faire un thé? C’est surtout plus rapide. Mais appeler ça “les meilleurs thés du monde” et une “parfaite infusion” me parait largement exagéré.

 

Je comprends bien que Nestlé ne s’adresse pas à des maniaques comme moi, mais à un public large qui n’a pas envie de se prendre la tête. Ce qui m’énerve, c’est quand on essaie de me revendre une machine en me racontant n’importe quoi.