Press "Enter" to skip to content

Recette de Taéko–Mijoté de hareng et pousses de bambou

Temps de lecture : 2 minutes

Une excellente recette du répertoire de la cuisine familiale japonaise, à déguster avec du riz nature.

250 g de bambou

3 harengs séchés de 150 g chacun (voir plus bas)

Assaisonnement du bambou:

200 ml d’un bon dashi de katsuo-bushi

30 ml de saké

1 cuillère à soupe de sucre

20 ml de mirin

Assaisonnement du hareng:

120 ml d’eau

30 ml de saké

30 ml de mirin

40 à 50 ml de sauce soja

2 cuillères à soupe de sucre

Finition: 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de mirin.

1. Faire tremper les harengs dans de l’eau pendant 8 heures. Enlever la tête et la queue et couper le reste en morceaux de 4 cm de longueur. Ébouillanter pendant 1 à 2 minutes pour dégraisser et enlever l’odeur du poisson. Laver à l’eau du robinet. Égoutter.

2. Couper en assez gros morceaux le bambou. Les mettre dans une casserole avec l’assaisonnement à feu élevé. À ébullition et baisser le feu à moyen et faire mijoter pendant 15 à 20 mn en écumant. (le temps de cuisson varie selon la fraicheur et la taille du produit).

3. Faire cuire les harengs dans l’assaisonnement pendant 15 mn (jusqu’à ce qu’ils soient tendres).

4. Ajouter le bambou aux harengs et faire cuire pendant 3 à 5 mn. Ajouter l’assaisonnement de finition.

Les harengs doivent être assaisonnés assez fortement, le bambou délicatement. Adaptez la quantité de sauce soja et de sucre en conséquence.

À déguster avec du riz nature.

En France, on ne trouve pas de hareng juste séché (il est généralement fumé et jamais aussi sec que celui-ci). On trouve dans les épiceries japonaises des poissons juste séchés en surgelés, je ne sais pas si ça marche. J’attends que Taéko me suggère des produits de remplacement qu’on trouve en France…

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *