Press "Enter" to skip to content

Sanukiya finalement c’est pas mal…

Temps de lecture : 2 minutes

Bon, je retire ce que j’ai dit dans un article précédent. Sanukiya est pas si mal que ça. Évidemment, cette fois nous étions en terrasse, alors je ne peux pas dire si la salle est mieux ventilée ou pas. Mais la terrasse est agréable, dans la rue d’Argenteuil qui est calme avec peu de passage et des trottoirs larges.

CIMG7346 copy

La carte est beaucoup plus fournie maintenant (ou alors c’est que je n’ai pas vu le verso la dernière fois!). Il y a des petits “plats” sympathiques. Ce n’est pas de la grande cuisine mais une cantine “authentique” comme on dit: tout est fait avec justesse et c’est bon. Je n’ai pas pris de udon parce que j’avais déjà déjeuné (je ne rentrerai pas dans les détails !). Mais j’ai pris des bulots cuits en dashi, du hiyayakko (tofu froid), et une salade de shabushabu de porc avec une sauce de sésame sucrée au mirin et plein d’autres choses.

Tsubugaï. Les bulots étaient parfaitement bien assaisonnés, sans excès de sauce soja ni mirin, et pas trop cuits non plus.

CIMG7347 copy

Buta shabu salada. Salade de shabu-shabu* de porc. Sur une base de feuilles de salade et des tomates cerise, quelques tranches de porc passé dans un dashi, avec oignon émincé très finement puis “lavé” à l’eau pour lui enlever son piquant et son parfum trop fort et du nori en fine julienne. La sauce est dans la photo en-dessous à côté du hiyayakko.

CIMG7344 copy

Hiyayakko. C’est comme ça qu’on aime le tofu en été. Le tofu japonais est très fin, très souple et fragile. Il coule dans la gorge. Alors quand il fait chaud, c’est super frais et agréable. Agrémenté de bonite râpée et de ciboulette ciselée. Verser un peu de sauce soja, mais surtout, pas trop ! Sinon, on ne sent absolument plus le tofu.

* Le shabu-shabu est une “fondue” japonaise d’origine mongole je crois puisque c’est fait dans un nabé Genghis Khan à la table. Chacun plonge des tranches très fines de bœuf japonais très persillé dans un dashi, puis le trempe dans une sauce genre ponzu, ou sauce soja – vinaigre, avec daikon rapé, un peu de piment rouge, etc, selon ses goûts. Il y aussi du chou chinois, des shiitaké…En France c’est difficile à faire car le bœuf n’est jamais assez persillé, même le Wagyu (dont je ne comprends pas la mode, mais ce débat sera pour plus tard).

Il faisait un temps splendide et c’est pour cela que mon appareil photo qui était configuré sur “sombre” a fait des photos “passées” où on a l’impression que les produits sont vieux. Mais non c’est frais, car ça tourne, surtout maintenant avec la terrasse et les beaux jours.

Sanukiya

9 rue d’Argenteuil 75001 Paris

01 42 60 52 61

Comments are closed.