Orgie de tofu chez Ming

Temps de lecture : 3 minutes

P1060220_1023x768

Chez Ming est un Sichuanais qui se trouve au coin de la rue Beaubourg et la rue Grenier Saint-Lazare (3ème). Je ne sais pas pourquoi, nous avons commandé plusieurs plats avec du tofu.

P1060213_1023x768

Porc aux légumes acides et tofu

“Légumes acides” ne sonnent pas très bien en français, mais “légumes fermentés”, c’est pas bien mieux. “Saumurés”? Mais ce n’est pas exactement saumuré non plus. Au Japon, on dirait “tsukémono”: il y en a dans tous les pays d’Asie, aussi variés que les fromages en France.

P1060215_1023x768

C’est exactement la même “soupe” que chez Ba-shu, sauf que là-bas c’est au poisson, et ici, c’est de la poitrine de porc. Pas mauvais, pourrait être plus relevé en piment.

P1060227_1023x768

Marmite de poisson au tofu pimenté

Je ne suis pas tout à fait sûre du nom du plat, mais c’était quelque chose comme ça.

P1060232_1023x768

En fait, c’est exactement la même chose que le plat d’avant, sauf que c’est du poisson, que c’est présenté dans une marmite, et qu’il y a un peu d’huile de piment.

Mon mari se plaint des Chinois qui coupent le poulet AVEC les os, ce qui apparemment le rend difficile à manger pour un Français. C’est tout simplement meilleur, mais l’inconfort dans la bouche semble être plus important…Ici, sur le même “principe”, l’arête centrale du poisson était dans la marmite. Ça donne plus de goût au bouillon non?

Le poisson était gras et franchement pas bon. Un poisson d’élevage peut-être congelé.

P1060233_1023x768

Tofu du chef ou aux champignons noirs…? Je ne me souviens plus!

Tofu frit et sauté avec des champignons noirs et quelques poivrons rouges et verts. L’huile a l’air très pimentée mais ne l’est pas. Elle est juste rouge.

P1060229_1023x768

Aubergines au goût de poisson

Aubergines sautées, souvent appelées “à la sauce Yu Xiang” (qui signifie “parfum de poisson”). J’ai l’impression que tous les “Sichuanais” servent ces aubergines, toujours avec beaucoup d’amidon qui les colle carrément en faisant des sortes de tas. Ce n’est pas mauvais, c’est juste que je m’interroge sur la quantité d’amidon utilisée.

P1060216_1023x768

Pommes de terre râpées “en salade”

C’est un des plats sans photo dans la carte. Pas mauvais…bof.

P1060193_1023x768

Rien n’est mauvais mais…rien n’excite. Chez Ming (dont le nom en chinois se lit la « Maison pleine de parfums”) est plus côté aujourd’hui dans le quartier que Ba-shu, que je trouve pourtant plus intéressant.

Ba-shu a des hauts et des bas, et je trouve que ça manque de peps ces derniers temps. Mais les plats me semblent plus “francs”. Si c’est au piment, ça l’est. Si c’est à l’ail, ça l’est. Chez Ming, la carte est plus attirante, le restaurant est plus propre, le service plus sympa. Mais la cuisine reste un peu “fade” dans l’esprit. Ce n’est pas seulement que ça manque carrément de piment. Ça manque aussi d’épices, comme le poivre de sichuan…et surtout, surtout, de peps.

Mais on peut préférer ce côté lisse passe-partout, qui me fait penser un peu à la cuisine française très anonyme des chaines d’hôtels dans le monde.

Ming est toujours plein de Chinois, des touristes qui viennent en car pour la boutique duty-free qui est à côté. Les tours opérateurs ou les guides doivent avoir un deal avec Ming, tout comme certains autres restos chinois du coin. C’est pareil dans certains ramen japonais à Paris: ça soulage de manger comme chez soi: on trouve ça super bon parce que ça repose du pain et du beurre. Même si c’est fade.

PS Je vois que dans le post d’avant sur Ming, j’avais dit qu’il y a plein d’abats. Ils ont dû changer la carte parce que maintenant il y en nettement moins.

Chez Ming
43 rue Beaubourg
75003 Paris
01 44 54 08 41