Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Vieille salade de wakamé périmées !

Tout au fond d’un placard, j’ai trouvé un gros paquet de wakamé séchées, complètement oublié.

La date de péremption est du 3 mars 2011. Hum. Mais quel gaspillage ! Je vais les faire quand même, on n’en mourra pas?

Vieille salade de wakamé périmées !

Voici à quoi ressemblent mes algues. Celles qui sont un peu brunes, un peu grises, sont très très vieilles. Aucune ne semble être resplendissante, noire et luisante. Mais je ne détecte pas de moisissure ni bestiole. On n’en mourra pas?

Vieille salade de wakamé périmées !

Je les fais revenir dans de l’eau. 3 minutes. J’en goûte une. Ouais, bof. La saveur de l’algue est là. Ce n’est pas pire que les affreuses algues premier prix qu’on trouve chez Tang.

Je vais quand même faire un assaisonnement plutôt chinois et relevé, que japonais et fade, pour “aider” à cacher le goût de la vieille algue.

Pour la vinaigrette:
Vinaigre noir chinois (très différent, plus épais et sucré que le vinaigre noir japonais)
Sauce soja
Doubanjiang (condiment chinois fait à base de soja fermenté, riz, piment)
Huile de piment
Vinaigre de riz
3 gousses d’ail émincées finement
Feuilles de coriandre émincées

Vieille salade de wakamé périmées !

Bah! J’ai connu pire dans certains restaurants chinois à Paris. Au moins, ce n’est pas saturé de glutamate monosodique. La recette de la vinaigrette marche bien, à doser au pif. Je vous recommande toutefois de la réaliser avec des algues un peu moins vieilles.