Le bon petit plat du Colchide

Colchide est un restaurant géorgien à l’ambiance tout en violets et bleus. Plutôt branché, pas du tout folklo, cosy sans être rustique.

Exactement ce qu’il faut pour un dîner en couple déjà intime ou entre vieux copains. Nous étions 5 vieux copains, râleurs, exigeants (eux, pas moi) et tellement chou.

 

colchide menu

Menu simple, prix très raisonnables.

 

Pour commencer, tout ce monde criant bruyamment famine, nous avons vite vite demandé un petit katchapouri, un pain plat fourré avec du fromage.

Il est arrivé, tout chaud et brûlant, à tel point que je n’ai pas pu sauter dessus comme j’aurais voulu.

Il faisait un froid de canard ce soir-là et cette pâte confortable, parfumée de la chaleur du four, finement croustillante en son centre et joliment élastique vers l’extérieur, son fromage bien blanc plus proche de la mozzarella que de l’emmenthal, qui s’étire un peu, juste ce qu’il faut, fondu dans une subtile séparation de gras et de petit lait – était un vrai délice réconfortant et rassurant. Comme si on s’enveloppait de la tête aux pieds dans une couette très épaisse et douce. À vous réconcilier avec la vie qui nous malmène un peu en ces temps.

 

Katchapouri.

Katchapouri.

 

Le fromage est fourré dans la pâte qui est ensuite étirée et cuite. Comme une très bonne pâte à pizza.

Le fromage est fourré dans la pâte qui est ensuite étirée et cuite. C’est délicieux !

 

Nous l’avons tellement adoré, et il a disparu tellement vite, que nous en commandé vite vite, un deuxième, avant même d’avoir terminé notre débat sur qui prend quoi et qu’est-ce qu’on partage et qui refuse de partager et qu’est-ce qu’on boit avec ça.

Finalement nous avons décidé de partager les entrées et de prendre chacun un plat.

Certaines entrées étaient plus intéressantes que d’autres, et si je n’ai pas été subjuguée par les plats, tout était très bon.

Ce qui m’a frappée : la chaleur de toute chose chaude…

 

Les entrées.

 

colchide pkhali

Pkhali. Épinard et betterave aux noix, grenade. Cela donne une sorte de pâte friable bien épicée mais pas piquante. On se demande un peu ce qu’on mange mais on y revient.

 

Nigvziani badrijani. Frais et bon, avec toujours ces épices étranges...

Nigvziani badrijani. Frais et bon, avec toujours ces parfums étranges qui font penser à des montagnes pas commodes mais belles.

 

Rémoulade de poulet. Avec poivron, mayonnaise, aneth, d'après la carte.

Rémoulade de poulet. Avec poivron, mayonnaise, aneth, d’après la carte.

 

Crudités. Les légumes sont très frais mais ce n'est franchement pas la saison de la tomate, du concombre et des poivrons.

Crudités. Les légumes sont très frais mais ce n’est franchement pas la saison de la tomate, du concombre et du poivron.

 

Situation idéale. Prendre un peu de tout.

Situation idéale. Prendre un peu de tout.

 

Les plats.

Tolma. Viande hachée dans un poivron.

Tolma. Viande hachée dans un poivron.

 

Tchanakhi. Viande de veau, aubergine, tomate, pomme de terre. Je n'ai pas goûté...

Tchanakhi. Viande de veau, aubergine, tomate, pomme de terre. Je n’ai même pas pu goûter…

 

Tchakapouli. Viande d'agneau au vin blanc, estragon, oignon vert.

Tchakapouli. Viande d’agneau au vin blanc, estragon, oignon vert.

 

Tchachouchouli. Très bon, un peu salé pour moi.

Tchachouchouli. Très bon, un peu salé pour moi.

 

Lobo qotanshi. Haricots rouges mijotés dans un pot d'argile. Les haricots sont fondants et succulents.

Lobio qotanshi. Haricots rouges mijotés dans un pot d’argile. Les haricots sont complètement fondants et succulents. C’est toujours un peu salé pour moi mais très bon quand même.

 

Nous avons pris deux vins, j’ai bien aimé le blanc – qui est d’une belle couleur orange. Un Mtsvane de Shalauri Cellars 2013.

 

Plus sec, plus fruité, plus intrigant que ce que j'aurais imaginé. Et plus orange.

Plus sec, plus fruité, plus intrigant que ce que j’aurais imaginé. Et plus orange.

 

On me dit que "mtsvane" signifie "vert" en géorgien.

On me dit que « mtsvane » signifie « vert-jeune-nouveau » en géorgien.

 

Je n’ai pas pris de dessert mais j’ai quand même réussi à piquer une cuillerée de matsoni (yaourt au miel) et de phelamoushi (sorte de pâte de jus de raisin) à mes copains. Ils étaient beaucoup plus légers et frais que leurs libellés ne laissaient penser et bien bons. J’ai regretté de ne pas en avoir pris.

 

Les boissons.

Les boissons.

 

Colchide
97 rue des poissonniers75018 Paris
Tél : 09 80 94 09 68
12h-15h, 18h-00h (même les horaires sont réconfortants)

A propos Chihiro

100% Japonaise, née à Tokyo, j’ai grandi à Paris, Londres et New York. Auteur de livres de cuisine, journaliste à mes heures perdues.

Les commentaires sont clos.