Miniatures. Paris-Mons

J’avoue être particulièrement allergique à toutes les émissions télé (ou radio) de cuisine. Que ce soit Raymond Oliver, Cyril Lignac ou la télé-réalité, il y a quelque chose qui ne passe pas. Ça doit être freudien.

C’est pour cela que je ne connaissais pas Yoni Saada ni son restaurant Miniatures jusqu’à ce que je sois assise à ma table ce soir.

C’était un diner 4 mains avec Jean-Philippe Watteyne, du restaurant iCook, à Mons, en Belgique. Je connaissais Jean-Phliippe que j’avais rencontré au Festival international de l’image culinaire à Oloron-Sainte-Marie en 2013. Je savais qu’il avait participé à l’émission Top Chef que je n’ai toujours pas vu.

miniatures-1190426

Je ne serais jamais allée à ce diner – je n’en aurais même pas eu connaissance – si une connaissance commune ne m’y avait pas conviée. On m’a expliqué que les deux cuisiniers s’étaient rencontrés sur Top Chef en 2012. Je n’ai pas osé demander qui avait gagné. Peut être ni l’un ni l’autre, et alors la question aurait été vraiment déplacée.

Dans le milieu de La Gastronomie (notez les majuscules !) on lève toujours un sourcil dédaigneux quand il s’agit d’un cuisinier qui est passé à la télé. La télévision, c’est pour le grand public, c’est pour ceux qui lisent les magazines de bonne femme, pour les nuls qui bouffent des chips parfum pizza.

C’est bien d’être obligé de reconnaitre que ses préjugés sont cons.

miniatures-1190416

Menu du 5 octobre “entre potes ! ! Avec accords bières, qu’on présume ont été acheminées par Jean-Philippe.

miniatures-1190431

Fromage de Westmalle en feuille de brick, écume et pétale du même fromage “nature.” Et un peu de céleri-rave pour le végétal réconfort.

miniatures-1190421

Acccord bière : Triple Westmalle.

Ça marche super bien. Je ne suis pas du tout habituée à la bière et ne connais pas grand-chose à part l’Asahi, la Corona et le guinness. Mais là, c’est bon, avec le fromage fondant à l’intérieur de la feuille de brick, l’écume qui ajoute du parfum et le bout de fromage nature pour être sûr qu’on l’a bien dégusté. La petite amertume de la bière équilibre à la fois le sel et le gras du fromage.

miniatures-1190434

Saucisse de Morteau et cocos de Paimpol.

miniatures-1190438

Accord bière : bière de l’Abbaye d’Orval. Tiens, je l’ai visitée la semaine dernière lors de ma virée belge. J’ai même ramené une caisse de bière et 6 verres.

Ça marche encore mieux que l’amuse-bouche. Le morteau a une bonne mâche, le sel et l’umami sont très longs en bouche. Les cocos sont parfaits, un soupçon croquants puis fondants. De petits cubes de saucisse bien poêlés pour apporter du croustillant et du gras.

Et c’est fou ce que la bière souligne l’umami dans l’arrière de la bouche, dans le nez (rétro-olfaction…). C’est très très bon, très simple mais bigrement efficace, avec juste un peu de verdure (un jour il faudra vraiment que j’apprenne les noms des herbes) qui donne un léger piquant frais au plat. Un bon plat “miniature” de saucisse et cocos, version minimal du grand plat réconfort.  L’hiver approche mais le fun continue.

miniatures-1190444

Racines de persil, moules de bouchot, figue de Soliès.

miniatures-1190445

Accord vin cette fois : Chinon, La petite timonerie, 2012.

Le vin me parle moins. Finalement les vins, c’est trop sérieux. Le plat par contre est excellent. Les racines de persil sont tendres et doucement terreuses. Les moules sont assez peu parfumées mais ça marche bien avec ce plat “terre-mer.” De la rondeur avec une émulsion verte sans doute de persil qui parvient à rester fraiche et riche à la fois. Et on découvre la figue à la fin qui donne une autre dimension, comme si on partait dans un sens puis on décidait de partir dans l’autre, mais en toute amitié, la main dans la main.

miniatures-1190453

Colvert, coing et croquette des cuisses.

miniatures-1190449

Accord bière : “Avec les bons vœux de la Brasserie Dupont”

Accord absolument génial. Le canard était très bien cuit, rosé et juteux. La croquette était sympa mais le plat aurait été plus équilibré avec DEUX filets de canard…du rab, please, c’est trop bon ! On accepte avec joie les « bons vœux de la Brasserie Dupont » ça fait sourire et c’est merveilleux. Que demander de plus ?

miniatures-1190465

J’ai moins accroché au premier dessert, la poire Belle-Hélène revisitée par Jean-Phi. Je pense que c’est personnel, je ne suis pas fan des poires et vraiment pas fan de chocolat. En plus j’en ai un peu marre des desserts structurés en boule. Ma compagne de table a bien aimé mais elle adore le chocolat donc voilà.

miniatures-1190467

Pour finir. Crème citron, dernières pêches et mizuna. Très bon, très frais, un sucré léger presque aérien et un côté végétal qui apporte une note très agréable en fin de repas.

Et Dieu merci, pas de mignardises qui n’en finissent pas.

Ce n’était certes pas un repas *** ni même celui qui marquera l’histoire de La Gastronomie (les majuscules, encore là !).

Mais j’ai beaucoup apprécié la simplicité, la non prise de tête, l’absence de prétention. C’était une cuisine sympathique, souriante, gaie et très bonne aux goûts francs, jeunes et pas du tout intello. Ça fait un bien fou et malgré l’apparente nonchalance, c’était très bien exécuté.

Comme disait Yoni “l’essentiel est que vous ayez passé un bon moment” et il a raison. Le moment fut excellent. Ça m’a aussi donné une furieuse envie d’aller à Mons.

Miniatures
31 avenue de Versailles
75116 Paris
Tél : 01 45 20 74 12

Et

iCook
2 rue des fripiers
7000 Mons
Tél. : +32 65 33 40 33

A propos Chihiro

100% Japonaise, née à Tokyo, j’ai grandi à Paris, Londres et New York. Auteur de livres de cuisine, journaliste à mes heures perdues.

Les commentaires sont clos.